Appareil électronique pouvant être assimilé à une tablette tactile géante, le tableau blanc interactif est une machine qui est de plus en utilisée dans les entreprises et les établissements scolaires. Particulièrement pratique, cet appareil est très apprécié par les personnes qui dispensent des formations, des cours et autres types d’enseignement. Nous allons répondre à quelques questions à son sujet. Qu’est-ce qu’un TBI ? Pourquoi et comment l’utiliser pour enseigner ? Dans quel cas faut-il opter pour sa version mobile ?

Utiliser un tableau blanc interactif pour enseigner

Encore appelé tableau numérique interactif (TNI) ou tableau pédagogique interactif (TPI) quand il est utilisé en classe, le tableau blanc interactif est un appareil électronique particulièrement pratique et utile pour dispenser des séances de formation et d’instruction.

Solide, simple à utiliser et relativement peu cher, le TBI est une version grande taille des tablettes tactiles géantes. En effet, comme les tablettes interactives, le tableau blanc interactif fonctionne essentiellement via Android. Actuellement utilisée dans l’Hexagone par plus de 60 000 enseignants, cette machine interactive, qui existe en formats fixe et mobile, est très efficace pour transmettre des informations. C’est aujourd’hui un des outils pédagogiques les plus appréciés.

Il permet notamment aux écoliers d’améliorer leur écriture grâce à la méthode d’apprentissage en trois étapes qui sont :

Le tableau blanc interactif en classe

  • l’étape des doigts au cours de laquelle les élèves écrivent sur le tableau avec leurs doigts ;
  • l’étape des feutres au cours de laquelle c’est le feutre qui est utilisé par les apprenants ;
  • la dernière étape, est celle au cours de laquelle les élèves écrivent dans leurs cahiers grâce aux stylos à bille.

Les deux premières sont des étapes d’apprentissage en vue de l’accomplissement de la troisième et dernière étape qui est en fait l’objectif visé.

Par ailleurs, le TBI permet de montrer directement aux élèves les images liées aux cours dispensés, soit par des présentations globales, soit par des projections de schémas et d’images. L’adage qui dit qu’une image vaut mieux que mille mots trouve avec le TBI sa meilleure preuve par l’exemple.

L’utilisation pratique et le logiciel des tableaux blancs interactifs sont très simples. Ces outils permettent de créer de l’interactivité dans une salle de classe. Cet écran tactile de grande taille est plus collaboratif qu’un écran d’ordinateur. Contrairement au vidéoprojecteur, le tableau interactif est sans fil.

Le tableau noir est mis au placard. Les tableaux blancs interactifs sont utilisés avec un stylet ou vos doigts, vous pouvez donc vous passer définitivement de la craie, du stylo ou du crayon. Les élèves n’ont plus à recopier les notes du smart board. Celles-ci peuvent être envoyées par mail. C’est un gain de temps dans les salles de classe. Ces outils sont de véritables ressources pédagogiques et permettent de dématérialiser les cours.

Contrairement à des vidéoprojecteurs, les tableaux interactifs n’ont pas de surface de projection. Les tableaux numériques sont des écrans tactiles. Ce n’est donc pas une technologie DLP (vidéoprojecteur interactif) mais une technologie infrarouge qui permet l’interaction tactile sur ces solutions interactives.

Le travail collaboratif est l’avenir et, grâce à ces outils, il est simplifié. Avec plusieurs points de contact possibles, vous pouvez être plusieurs sur un même tableau (technologie multitouch).

Comme sur un vidéoprojecteur, il est possible d’annoter vos documents directement sur la surface du tableau. Une annotation est ensuite facilement effaçable. Le smart notebook est un outil pédagogique qui va bientôt devenir indispensable.

Dans quels cas choisir un TBI mobile ?

Transformer une surface de projection en tableau interactif avec le TBI eBeam Projection

Les TBI existent essentiellement en deux formats, à savoir les formats fixes, comme les Speechi 83 et 94 pouces, et les formats mobiles comme les eBeam Edge+. Dotés des mêmes fonctionnalités en général, ces deux types de TBI se différencient par les caractéristiques que nous indiquons ci-dessous.

En général, les TBI fixes sont installés dans les salles de classe. Ils sont relativement grands, lourds, difficiles à transporter et bien solides. Ils sont fabriqués avec des systèmes de fixation au mur. Ils sont la propriété des établissements qui les achètent et ceux-ci les font installer dans leurs salles de classe (à utiliser avec des stylets ou les doigts).

Quant aux TBI mobiles, ils sont relativement légers, faciles à transporter et présentent de bons rapports qualité-prix pour leurs acheteurs. Ils sont souvent la propriété d’enseignants et autres formateurs intervenant dans des établissements qui ne possèdent pas de TBI. Posséder des TBI mobiles permet à ces enseignants de se déplacer sans difficulté avec leur matériel pédagogique.

Les TBI mobiles peuvent également être achetés par les établissements et les entreprises disposant de plusieurs salles de classe et de formation mais ne possédant pas les moyens d’acheter des TBI fixes pour chacune de ces salles. Avec des TBI mobiles, ils pourront déplacer leurs appareils de salle en salle en fonction de la classe avec laquelle ils souhaitent effectuer le cours ou la formation.